A quoi sert une assurance-vie ?

L’assurance-vie est un contrat entre un assureur et un assuré qui permet à l’assuré à son décès de faire bénéficier certaines personnes dits bénéficiaires une rente ou un capital. C’est en d’autres termes le capital transmis au(x) bénéficiaire(s) d’une assurance-vie en cas de décès du souscripteur. A quoi sert-elle réellement ? Cet article répondra à cette question.

L’assurance vie est une épargne à long.

En fonction des profits réalisés par un souscripteur, les primes versées sur le contrat d’assurance-vie sont capitalisées durant les années de ce dernier. Grâce à l’assurance-vie multisupport, le souscripteur a la possibilité de diversifier son épargne avec une fiscalité favorable. Cet avantage fiscal est fait grâce à un investissement sur les marchés financiers avec des unités de compte. Un bon placement peut devenir un bon capital dans le but d’acquérir une nouvelle maison, de monter une entreprise, de financer les études de vos enfants ou dans le cadre de la préparation à la retraite.

L’assurance vie donne un avantage au conjoint vivant après le décès de l’un d’entre eux.

La loi Tepa du 21 août 2007 décharge complètement du paiement des droits de succession le partenaire ou le conjoint d’un Pacte Civil de Solidarité (PACS). Il peut être inutile de donner un capital en exonération à une personne qui ne doit plus en payer. Toutefois, grâce à l’assurance vie, le conjoint vivant peut bénéficier de bien plus contrairement à ce que prévoit la loi. Faire intervenir un notaire ou un spécialiste en matière de gestion du patrimoine serait un atout pour un tel cas de figure. Protéger son conjoint par le biais de l’assurance vie consiste à user de moyens spécifiques. Entre autre moyen le souscripteur peut faire une dotation démembrée ou encore un changement de régime matrimonial. En cas d’union précédente avec enfant, le souscripteur doit mettre ensemble protection du conjoint et intérêts des enfants.

L’assurance-vie allège le coût de la transmission à des tiers.

L’assurance-vie est une solution idéale pour ceux qui vivent en concubinage. Elle est également idéale pour les petits-enfants, les frères et les sœurs. L’assurance-vie offre un intérêt majeur dans la réduction des notes fiscales. Les avantages de l’assurance-vie doivent être pris en compte lorsque l’imposition d’une succession pour un bénéficiaire. L’assurance vie est dans ce cas assez attractive pour les plus gros patrimoines.
De façon définitive on peut conclure que l’assurance-vie est un placement à avantages fiscaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *